Skip directly to content
L’ESSENTIEL SUR LES DIFFÉRENTES OPTIONS THÉRAPEUTIQUES

L’objectif de votre traitement est de contenir la maladie pour éviter ainsi que le cancer continue à se propager. Les douleurs provoquées par les métastases doivent, dans la mesure du possible, être réduites afin de conserver la meilleure qualité de vie possible.

Dans ce chapitre, vous trouverez des informations approfondies relatives aux thèmes suivants:

QUELLES FORMES DE TRAITEMENT EXISTE-T-IL?

La chimiothérapie et la radiothérapie font partie du traitement standard du cancer du sein métastatique. Une intervention chirurgicale n’est que rarement réalisée. En fonction du type de cancer dont vous souffrez, vous pouvez également suivre un traitement antihormonal ou un traitement ciblé.

Au cours des dernières décennies, d’énormes progrès ont été réalisés dans le traitement du cancer du sein. On dispose aujourd’hui d’un grand nombre de possibilités de traitement pour le cancer du sein métastatique. Chacune de ces formes est présentée dans ce qui suit.

  • Chimiothérapie
  • Radiothérapie
  • Traitement antihormonal
  • Traitements ciblés
  • Substances pour fortifier les os
  • Intervention chirurgicale
  • Chimiothérapie

    Ces médicaments ont un effet cytotoxique, c.-à-d. qu’ils tuent les cellules cancéreuses. Malheureusement, toute chimiothérapie attaque également les cellules saines. C’est ce qui explique les effets indésirables typiques tels que diarrhée et chute de cheveux.

    Certaines chimiothérapies peuvent tout simplement être suivies en prenant des comprimés à la maison. D’autres peuvent être administrées sous forme de perfusion dans les veines à l’hôpital et chez un médecin exerçant en cabinet privé.

    Une chimiothérapie n’est pas indiquée pour toutes les formes de cancer du sein métastatique et pour toutes les patientes. Cela dépend notamment du type de cancer, du niveau d’atteinte de/des organe(s) par les métastases, de votre état de santé et du traitement que vous avez suivi lors du premier diagnostic de cancer.

    Il existe un grand nombre de chimiothérapies différentes. Si vous supportez mal une chimiothérapie, votre médecin peut vous faire changer de substance.

  • Radiothérapie

    On utilise des rayons à haute énergie pour tuer des cellules cancéreuses. Dans le cas d’un cancer du sein métastatique, on irradie souvent des métastases osseuses quand elles ne peuvent pas être réduites par un autre traitement et qu’elles provoquent des douleurs dans les os.

    Dans le cas d’un cancer du sein métastatique, une seule irradiation ou une courte série de séances d’irradiation sur quelques jours suffisent. Si votre santé le permet, la radiothérapie peut être réalisée en ambulatoire. Si vous suivez parallèlement une chimiothérapie, vous resterez probablement quelques jours à l’hôpital. La survenue éventuelle d’effets indésirables suite à une radiothérapie dépend de la région du corps qui est irradiée.

  • Traitement antihormonal

    Le cancer du sein qui répond à une hormonothérapie (qui est «hormonosensible»), en particulier aux estrogènes, est traité par un traitement antihormonal. Ce type de cancer fréquent est également appelé à récepteurs hormonaux positifs et l’objectif du traitement antihormonal est d’éliminer ou d’empêcher l’hormone qui stimule le développement du cancer d’être produite. Il existe toute une série de différents traitements antihormonaux pour le traitement du cancer du sein métastatique. Un grand nombre d’entre eux peuvent être pris sous forme de comprimés, d’autres sont injectés. Ils peuvent, mais ne doivent pas, être associés à une chimiothérapie.

    La forme thérapeutique utilisée en cas de cancer du sein hormonosensible dépend de différents paramètres: si vous êtes ménopausée ou non, du délai qui s’est écoulé depuis le diagnostic initial et si vous avez déjà suivi un traitement avant l’apparition de métastases.

    Même si vous avez déjà précédemment suivi un traitement antihormonal, vous pouvez maintenant à nouveau en suivre un.

  • Traitements ciblés

    «Ciblé» signifie qu’on tente de bloquer, de manière ciblée, la division cellulaire et, par conséquent, le développement du cancer, en essayant de ne pas faire subir le même sort aux cellules saines du corps. Pour ce faire, on se basera sur certaines structures typiques situées à la surface des cellules cancéreuses. La structure la plus connue est le récepteur HER2. Quand des cellules cancéreuses ont un très grand nombre de ces récepteurs ou de sites d’arrimage à la surface de la cellule, elles peuvent être attaquées par un traitement ciblé adéquat. Ce traitement ne convient pas dans le cas de types de cancer qui n’ont que peu de récepteurs HER2. C’est pourquoi votre médecin doit, dans un premier temps, déterminer le type particulier de cancer du sein dont vous souffrez.

  • Substances pour fortifier les os

    Les bisphosphonates ou d'autres médicaments sont utilisées quand des métastases osseuses ont été détectées.Ces médicaments peuvent fortifier les os, diminuer la perte osseuse, réduire les douleurs et prévenir les fractures à long terme. Le traitement est pris soit sous forme de comprimés soit sous forme d’injection. Votre médecin vous informera de la durée d’utilisation.

  • Intervention chirurgicale

    Une intervention chirurgicale n’est que rarement réalisée en cas de cancer du sein métastatique. Les tumeurs peuvent être retirées chirurgicalement quand elles sont devenues très volumineuses, altèrent la fonction d’organes importants ou si on attend un net soulagement des douleurs suite à l’intervention. Une intervention chirurgicale est toujours complétée par des médicaments et/ou une radiothérapie.

POSSIBILITÉS DE TRAITEMENTS POUR CERTAINS TYPES DE CANCER

 

 

 

 

Récepteurs hormonaux positifs et HER2 négatif

Ce type de cancer peut être traité par des traitements antihormonaux. On peut alors soit bloquer la production des estrogènes et de la progestérone, qui sont des hormones sexuelles féminines, soit bloquer ou désactiver les sites d’arrimage de ces hormones à la surface des cellules cancéreuses.

Récepteurs hormonaux négatifs et HER2 positif

Est généralement traité par un traitement ciblé HER2 et une chimiothérapie.

Récepteurs hormonaux positifs et HER2 positif

Dans ce cas, on peut suivre les deux stratégies du traitement anticancéreux spécifique: traitement antihormonal et traitement ciblé anti-HER2.

Récepteurs hormonaux négatifs et HER2 négatif (triple négatif)

Ne peut actuellement être traité que par chimiothérapie.

À QUEL RYTHME ET PENDANT COMBIEN DE TEMPS EST-CE QUE JE DEVRAI SUIVRE UN TRAITEMENT?

À la différence de ce qui se passe en cas de cancer du sein précoce, étant donné que le cancer est devenu métastatique, le traitement sera suivi à vie. C’est important pour contenir le cancer et pour atténuer les symptômes provoqués par les métastases.

Il existe des démarches thérapeutiques très différentes: On commence généralement par utiliser un traitement ou une certaine association de traitements. Après un certain temps, il se peut que vous passiez à un autre traitement. Il arrive parfois qu’on alterne différentes formes de traitement. Quand le cancer est bien sous contrôle, vous pouvez éventuellement faire une pause thérapeutique. Vous devrez plus tard reprendre des médicaments.

Un grand nombre de traitements sont soit administrés à l’hôpital soit dans un cabinet d’oncologie sous formes de perfusions ou d’injections. Ces perfusions vous sont administrées soit une fois par semaine, soit toutes les trois semaines ou même encore moins souvent. Une seule séance de radiothérapie ou des séances journalières sur une courte période sont prescrites. On alterne parfois des semaines avec de la radiothérapie et des semaines avec des perfusions. COMME DÉJÀ INDIQUÉ: IL N’EXISTE PAS «LE MEILLEUR » SCHÉMA THÉRAPEUTIQUE POUR TRAITER LE CANCER DU SEIN MÉTASTATIQUE. CHAQUE SITUATION DE VIE ET CHAQUE CANCER EST DIFFÉRENT.

Il est parfaitement compréhensible que l’on souhaite arrêter un traitement dès qu’on se sent mieux ou – bien au contraire – quand on est anéanti par les effets indésirables d’un traitement. Et pourtant, il est extrêmement important de poursuivre un traitement entamé s’il s’avère efficace. Si vous n’êtes pas certaine de vouloir poursuivre le traitement, veuillez en parler avec votre médecin traitant.

COMMENT MON MÉDECIN SAIT-IL QU’UN TRAITEMENT EST EFFICACE?

À cet effet, votre médecin vous fait passer des examens régulièrement. Les éléments suivants sont des indicateurs très importants pour lui:

La taille de la tumeur ou des métastases:

à l’aide de techniques d’imagerie comme p. ex. le scanner ou l’IRM, votre médecin voit si la tumeur ou les métastases continuent à se développer, si leur taille reste inchangée ou diminue.

Différents marqueurs tumoraux:

les marqueurs tumoraux sont des protéines ou d’autres substances qui sont produites par le cancer ou qui sont libérées par l’organisme en réaction à la maladie. Ils sont généralement, mais pas toujours, présents dans le sang. Le fait de savoir si les taux des marqueurs tumoraux augmentent ou diminuent avec le temps peut servir d’indicateur de l’activité des cellules cancéreuses ou de l’efficacité du traitement.

Nouvelles métastases:

votre médecin voudra régulièrement s’assurer que les cellules cancéreuses n’ont pas continué à se propager dans le corps. À cet effet, on a également recours à des techniques d’imagerie telles que le scanner et l’IRM. Repérer de nouvelles métastases est un signe critique. On passe alors souvent à un nouveau traitement.

purple