Skip directly to content

MA SANTÉ

ME SENTIR MIEUX

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour pouvoir à nouveau vous sentir à l’aise dans votre corps. En devenant active, vous retrouvez un certain contrôle sur votre corps. Devenez votre propre meilleure amie. Soyez à votre écoute. Trouvez ce qui vous fait du bien et ce qui peut vous donner plus de force. Et n’essayez surtout pas d’être parfaite – nous avons tous de bons et de mauvais jours.

EST-CE QUE JE DOIS MODIFIER MON ALIMENTATION?

Même si vous avez peut-être lu autre chose: il n’y a pas de «régime anti-cancer» susceptible «d’affamer» le cancer. Il est bien évidemment toujours judicieux de s’alimenter de manière saine, que vous soyez ou non atteinte d’un cancer du sein métastatique. Cela renforce votre système immunitaire – et par conséquent votre capacité à lutter contre les infections et les affections virales. Vous allez peut-être constater que vous êtes plus souvent malade depuis que votre cancer a été diagnostiqué, car le stress et certains traitements sont susceptibles d’affaiblir le système immunitaire.

 

 

Si vous souhaitez modifier votre alimentation, il serait préférable d’en parler avec votre médecin traitant. Il peut vous envoyer chez une diététicienne qui pourra entreprendre avec vous, par étapes successives, des modifications alimentaires utiles. Les conseils d’une diététicienne peuvent également vous aider si vous avez des nausées ou de la diarrhée dues à votre traitement et que vous souhaitez malgré tout vous alimenter de manière saine.

EST-CE QUE LE SPORT EST BON POUR MOI?

Oui, il a été démontré qu’un entraînement régulier, mais pas trop difficile, pouvait améliorer votre bien-être tant physique qu’émotionnel. Même une promenade quotidienne de dix minutes peut agir contre la fatigue et un mauvais appétit, qui sont des symptômes typiques de votre maladie. L’activité physique permet aussi de lutter contre le stress, elle aide à s’endormir et peut même soulager les douleurs. La même ligne de conduite que pour presque tout le reste s’applique également au sport: ce qui est agréable est bon pour vous.


Si l’envie vous prenait de danser, inutile de vous contenter de stretching en douceur. Votre corps se chargera bien de vous prévenir quand la limite sera atteinte. Mais il est alors important de s’arrêter. Et vous allez sans doute constater que vous vous fatiguez plus vite qu’avant. En cas de doute, votre médecin peut vous dire quels types de sports sont adaptés à votre situation.

DANS QUELLE MESURE et À QUELLE FRÉQUENCE vous devez vous entraîner dépend de nombreux facteurs: du niveau de votre forme physique avant le début du traitement, des médicaments que vous recevez, des effets indésirables que vous ressentez et des symptômes de la maladie qui apparaissent. Si votre cancer ou votre traitement a attaqué les os, vous devriez éviter certains mouvements.

EST-CE QUE DES THÉRAPIES NATURELLES OU COMPLÉMENTAIRES PEUVENT M’APPORTER UNE AIDE SUPPLÉMENTAIRE?

Bon nombre de femmes atteintes d’un cancer du sein métastatique expliquent que les thérapies complémentaires utilisées en plus de la médecine traditionnelle les ont aidées. Cette médecine dite complémentaire peut atténuer les symptômes physiques déclenchés par la tumeur ou les effets indésirables des médicaments. Elle joue également un rôle important concernant les répercussions psychiques de la maladie – elle peut atténuer la dépression ou les angoisses. Mais concernant la plupart de ces offres, on ne dispose toutefois pas encore de données relatives à l’efficacité clinique.

Les offres existantes sont très variables et elles ne sont peut-être pas toutes proposées dans votre région. Certaines vous conviendront, d’autres peut-être un peu moins.

Réfléchissez à ce qui vous pourrait vous faire du bien.
 

Veuillez informer votre médecin traitant de toutes les mesures et thérapies supplémentaires car elles pourraient influencer votre traitement médicamenteux contre le cancer.

IL EST BON DE SAVOIR POUR ME SENTIR BIEN

  • Vous n’avez pas de règles alimentaires spécifiques à respecter – mangez simplement ce que vous dicte votre appétit.
  • Bouger, ça fait du bien – et non seulement physiquement, car cela met aussi du baume au cœur. Même une promenade de 10 minutes peut déjà vous faire beaucoup de bien.
  • Il n’y a généralement aucune limite à vos activités – faites ce qui vous fait plaisir.
  • Les traitements anticancéreux complémentaires utilisés en complément de la médecine traditionnelle peuvent être utiles pour le psychisme et le corps et atténuer certains effets indésirables induits par les médicaments.
light-green