Skip directly to content
Prise en charge des effets indésirables
À QUELS EFFETS INDÉSIRABLES EST-CE QUE JE DOIS M’ATTENDRE AVEC MON TRAITEMENT ANTICANCÉREUX?

Les effets indésirables sont variables et dépendent du type de traitement que vous suivez.

 Les effets indésirables peuvent être très différents d’un médicament à l’autre. De plus, chaque patiente réagit de manière individuelle aux différents traitements. Il est par conséquent possible que vous présentiez d’autres effets indésirables que d’autres patientes qui prennent pourtant le même médicament.

En cas de problèmes, vous devez toujours en parler avec votre médecin ou votre équipe soignante. Certains symptômes peuvent aussi bien être un effet indésirable du traitement qu’une manifestation provoquée par la tumeur elle-même. Votre médecin vous aidera de manière ciblée à gérer les effets indésirables.

Quand des effets indésirables deviennent intolérables, vous devriez immédiatement en parler avec votre médecin traitant. Il peut ajuster la dose de votre médicament ou vous en prescrire un autre.

SYMPTÔMES ET EFFETS INDÉSIRABLES TYPIQUES:
Douleurs

Avoir un cancer ne signifie pas toujours qu’on ressent des douleurs. Mais si c’était toutefois le cas, vous devez en parler avec votre médecin. Votre équipe soignante peut intervenir. Il existe suffisamment de médicaments efficaces susceptibles de soulager la douleur. Des techniques de relaxation peuvent en plus aider.

Il est utile de tenir un journal de bord des douleurs dans lequel vous notez la fréquence et l’intensité des douleurs. Est-ce que ces douleurs sont particulièrement sévères à certains moments de la journée ou lors de certaines activités? Ces informations sont des indices précieux pour le médecin car ils l’aideront à vous prescrire les antalgiques qui conviennent à votre situation.

Un contrôle efficace de la douleur peut fortement améliorer votre bien-être. Il peut également contribuer à réduire l’épuisement, l’anxiété ou la dépression. Quand vous n’avez pas de douleurs, vous dormez mieux – et dans l’ensemble, vous vous sentez tout simplement mieux!

 

Les douleurs tumorales sont normalement traitées par des médicaments et des méthodes de traitement complémentaires. Des mesures telles que l’acuponcture, des massages et des techniques de relaxation peuvent faciliter le contrôle de la douleur. L’activité physique peut également aider.

Épuisement

On appelle également (en anglais) «fatigue» l’épuisement profond qui est fréquent chez les patientes atteintes d’un cancer. Cet état va largement au-delà de la simple fatigue. L’épuisement ou fatigue peut être un symptôme du cancer lui-même ou un effet indésirable provoqué par certains traitements anticancéreux. Parfois, l’épuisement est aussi le résultat de trop de nuits agitées, d’inquiétudes et d’angoisse.

CONSEILS POUR GÉRER L’ÉPUISEMENT:

Nausées, diarrhées et vomissements

Des nausées et des vomissements qui ne sont pas traités peuvent entraîner de la fatigue et de l’épuisement, et avoir de graves conséquences sur la santé. Parlez-en avec votre médecin! Il peut vous prescrire des médicaments pour soulager les symptômes.

CONSEILS CONTRE LES NAUSÉES ET LES VOMISSEMENTS:

Troubles du sommeil et insomnie

Il peut y avoir de nombreuses raisons pour expliquer pourquoi vous n’arrivez pas à vous détendre la nuit. Douleurs, stress, effets indésirables, angoisse ou dépression n’améliorent pas le sommeil nocturne. Peut-être avez-vous du mal à vous endormir ? Ou vous vous réveillez souvent pendant la nuit? À la longue, cela peut devenir compliqué de pouvoir assumer le quotidien. C’est pourquoi vous devriez parler des troubles du sommeil suffisamment tôt avec votre médecin. Il vous prescrira ou vous recommandera un somnifère adapté.

CONSEILS POUR MIEUX DORMIR LA NUIT:

 

Problèmes de concentration et modifications cognitives

Ces symptômes peuvent avoir – ou pas, une origine physique ou psychique du fait de votre traitement. Il est important d’en parler avec votre médecin traitant.

Chute des cheveux

Si vous suivez une chimiothérapie, il est fort probable qu’elle aura une influence sur vos cheveux. Aujourd’hui, une chimiothérapie n’entraîne plus nécessairement une chute des cheveux, mais vos cheveux peuvent devenir plus fins et plus secs. Les traitements antihormonaux peuvent eux aussi rendre vos cheveux plus fins.

 

Perdre ses cheveux peut être très angoissant. Si vous savez que vous allez probablement perdre vos cheveux, vous pourriez vous faire faire une coupe courte avant le début du traitement. Certaines patientes ressentent comme profondément libérateur le fait de prendre cette décision au préalable et de ne pas attendre que leurs cheveux tombent.

Ceci peut vous aider à reprendre le contrôle de la situation. C’est vous seule qui décidez de ce que vous faites– l’essentiel, c’est que cela vous fasse du bien.

QUI POURRA ME SOUTENIR SI JE PERDS MES CHEVEUX?

Certaines cliniques ont leurs propres interlocuteurs concernant cette question. Ils donnent p. ex. des conseils à propos des perruques et expliquent plusieurs techniques pour nouer des foulards que vous pourrez utiliser pour vous couvrir la tête

Avec certains médicaments, il est possible d’utiliser, à titre préventif, un casque réfrigérant pendant le traitement, et ce afin de minimiser la chute des cheveux. Ce traitement n’est pas réalisé dans tous les hôpitaux; et les coûts ne sont pas toujours pris en charge par la caisse-maladie.

Pendant cette période, votre groupe d’entraide peut également vous soutenir. Il peut vous donner des conseils pour trouver des instituts de beauté ou des salons de coiffure. Vous y trouverez dans tous les cas une oreille attentive et une grande expérience personnelle de la situation.

purple