Skip directly to content
QUELS EXAMENS VAIS-JE SUBIR?

Votre traitement sera accompagné de nombreux examens différents. Votre médecin s’occupera des visites de contrôle régulières ou vous enverra chez des spécialistes.

Ces contrôles servent à évaluer le succès de votre traitement: la tumeur a-t-elle diminué (on parle alors de rémission) ? Ou la tumeur a-t-elle arrêté de se développer (les médecins parlent alors de «stabilisation»)?

Si la tumeur continue à se développer (on parle alors de progression), votre médecin parlera avec vous d’un changement de traitement.

Analyses de laboratoire

La plupart des analyses de laboratoire sont des analyses de sang. On les appelle également numération formule sanguine (NFS). C’est votre médecin traitant ou un médecin spécialisé dans ce domaine qui fera faire la prise de sang et qui discutera avec vous des résultats. Si ce n’est pas la première fois que vous souffrez d’un cancer, on vérifiera régulièrement où en sont vos globules blancs et vos lymphocytes T (qui font partie de votre système immunitaire).

Un taux particulièrement élevé ou particulièrement bas de certaines substances dans l’organisme peuvent être un signe en faveur d’un cancer. Ces substances peuvent être dosées dans le sang, dans les urines et dans d’autres liquides corporels. Bien que les résultats ainsi obtenus puissent étayer un diagnostic, des résultats d’analyses inhabituels ne sont toutefois pas des signes évidents de cancer.

Techniques d’imagerie

Les techniques d’imagerie permettent aux médecins de se faire une idée de l’intérieur de votre organisme. Elles font pour ainsi dire des gros plans du cancer. Ces «images» peuvent être obtenues de différentes façons. Les techniques fréquemment utilisées sont les suivantes:

SCANNER (CT)

SCANNER (CT)

Il s’agit dans ce cas d’un procédé d’exploration radiologique assisté par ordinateur permettant d’examiner vos organes internes par minces couches successives. Il se peut que l’on vous injecte au préalable un produit de contraste pour augmenter le contraste, permettant ainsi de mieux visualiser certaines régions de votre corps. Ceci peut rendre les images plus probantes par la suite. Les scanners sont généralement réalisés dans des cliniques ou des cabinets médicaux spécialisés dans ce domaine. Prévoyez plusieurs heures pour cet examen.

SCINTIGRAPHIE (MÉDECINE NUCLÉAIRE)

SCINTIGRAPHIE

On commence par vous injecter un liquide, appelé traceur. Ce traceur contient de petites quantités de substances radioactives. Elles se répartissent dans votre organisme par le biais du sang et s’accumulent dans certaines zones corporelles. Les rayons émis depuis ces zones corporelles sont alors détectés par une gamma-caméra. Cette technique de médecine nucléaire permet d’obtenir des images de vos os ou de vos organes internes.

Dans le cadre de cette procédure, l’exposition aux radiations est très faible et les substances radioactives sont ensuite rapidement éliminées par l’organisme. L’examen se déroule généralement à l’hôpital ou dans des centres spécialisés et dure également plusieurs heures.

ÉCHOGRAPHIE

ÉCHOGRAPHIE

L’échographie utilise des ondes sonores situées dans une zone de fréquence que l’oreille humaine ne peut pas percevoir. Le tissu corporel renvoie ces ondes sonores. On appelle images échographiques (ou sonagrammes) les images obtenues par cette technique. Bon nombre de femme ont expérimenté ce principe lors de leurs grossesses, au cours desquelles la position et le développement du bébé sont souvent contrôlés par cette technique.

IMAGERIE PAR RÉSONANCE MAGNÉTIQUE (IRM)

IMAGERIE PAR RÉSONANCE MAGNÉTIQUE (IRM)

Cette technique d’imagerie assistée par ordinateur utilise un champ magnétique important. Cet examen génère des images en coupe détaillées de l’intérieur de votre corps. Cet examen a lui aussi généralement lieu à l’hôpital ou dans des centres spécialisés et peut prendre beaucoup de temps.

Tomographie par émission de positons (TEP)

TOMOGRAPHIE PAR ÉMISSION DE POSITONS (TEP)

Le principe de la TEP ressemble à celui d’une scintigraphie: on commence par injecter un traceur radioactif qui se répartit dans l’organisme et s’accumule dans certains endroits, produisant des images en 3 D de l’intérieur du corps. Cette technique permet de visualiser des processus corporels. Mais cet examen ne peut lui aussi être réalisé que dans des centres spécialisés ou des hôpitaux. Prévoyez beaucoup de temps.

Radiographies

RADIOGRAPHIES

Un grand nombre de cabinets médicaux disposent d’un appareil pour radiographies. Le corps est radiographié au moyen d’une faible dose de rayons radioactifs.

Biopsie

BIOPSIE

Dans la plupart des cas, lors de la réapparition du cancer du sein, il faut faire une nouvelle biopsie afin de pouvoir poser un diagnostic exact. Le médecin prélève alors un échantillon de tissu qui sera ensuite examiné au microscope par un pathologiste. Cet examen permettra de constater si les cellules présentent des altérations pathologiques, autrement dit s’il s’agit d’un cancer.

Une biopsie de ce genre peut être réalisée de plusieurs manières:

Avec une aiguille: cette méthode permet de prélever directement des échantillons de tissus et du liquide.

Avec un endoscope: le médecin introduit un tube éclairé, minuscule et fin, dans votre corps, p. ex. par la bouche jusque dans la trachée. Une fois l’endoscope arrivé au niveau du site présumé du cancer, le médecin utilise un instrument spécial et prélève de petits échantillons de tissus à travers le tube.

Par voie chirurgicale, à travers une petite incision: on parle de biopsie incisionnelle quand seule une petite partie du tissu devant faire l’objet d’un examen approfondi – p. ex. d’une tumeur – est retirée, et d’une biopsie excisionnelle quand la totalité du foyer est excisée lors du prélèvement.

red