Skip directly to content

glossary-header-image

MON GLOSSAIRE

Explication des termes médicaux utilisés en cas de cancer du sein métastatique

ANALYSES DE LABORATOIRE

Elles sont utilisées pour chercher des indices de la présence d’une tumeur ou de sa croissance. On fait alors souvent des prises de sang pour établir une formule sanguine. On peut également utiliser d’autres liquides corporels pour analyser des marqueurs tumoraux.

ANÉMIE

Signifie que le nombre de globules rouges dans le sang a fortement diminué, ce qui peut entraîner fatigue, sentiment de faiblesse ou essoufflement.

ANTIÉMÉTIQUES

Médicaments contre les nausées et les vomissements.

BIOPSIE

Prélèvement d’un échantillon tissulaire pour rechercher des cellules cancéreuses et déterminer le type de cancer.

BISPHOPHONATES

Médicaments qui fortifient les os, pouvant ainsi éviter la survenue de fractures osseuses. Important en cas de métastases osseuses.

CANCER DU SEIN AVANCÉ

On parle d’un cancer avancé ou progressif, stade III A-C , quand il réapparaît, après avoir été éliminé une première fois, et a éventuellement formé d’importantes tumeurs et/ou que des ganglions lymphatiques, qui peuvent aussi être situés plus loin du sein, sont atteints. On utilise bien souvent le terme de cancer du sein métastatique, stade IV, comme synonyme. 

CANCER DU SEIN MÉTASTATIQUE (CSM)

Il s’agit d’un cancer qui s’est propagé dans l’organisme en partant du sein et qui a formé des métastases. On parle aussi de cancer du sein secondaire.

CANCER DU SEIN PRÉCOCE

Cancer du sein qui ne se trouve que dans le sein ou alors qui s’est tout au plus propagé dans les ganglions lymphatiques situés à proximité du sein. 

CELLULES

Ce sont les composants essentiels de tous les organismes vivants et elles forment les différents tissus de notre corps. Les cellules se multiplient en se divisant. 

CHIMIOTHÉRAPIE

Médicaments destinés à détruire les cellules cancéreuses. Ils sont dirigés contre toutes les cellules qui peuvent se diviser et se multiplier rapidement – telles que p. ex. les cellules cancéreuses, mais également contre les cellules présentes dans l’intestin et les racines des cheveux. On dit aussi que ces médicaments ont un effet cytotoxique.

CLASSIFICATION TNM

C’est un système détaillé utilisé par les médecins pour déterminer le stade de la tumeur. Le T correspond alors à la taille de la tumeur (dans le sein), le N correspond au nombre de ganglions lymphatiques atteints (N pour node en anglais), et le M correspond au nombre de métastases. Les trois paramètre réunis montrent dans quelle mesure les cellules cancéreuses se sont propagées dans le corps.

ÉCHOGRAPHIE (ULTRASONS)

Il s’agit d’une technique d’imagerie qui utilise des ondes sonores de haute fréquence pour explorer l’intérieur du corps.

ÉTUDE CLINIQUE

Une méthode d’analyse médicale au cours de laquelle l’efficacité et la tolérance de nouveaux médicaments ou thérapies sont étudiées dans des conditions définies.  

ÉTUDE RANDOMISÉE

Une étude clinique dans le cadre de laquelle les participants sont répartis, de manière aléatoire, dans au moins deux groupes de comparaison qui recevront des médicaments différents.

FORMULE SANGUINE

Après la prise de sang, le prélèvement est examiné. On analyse alors les différents composants et substances dans le sang et on détermine leur quantité.

GANGLIONS LYMPHATIQUES

Outre le sang, les vaisseaux lymphatiques constituent une deuxième voie par laquelle les cellules cancéreuses peuvent se répandre dans l’ensemble du corps. Les ganglions lymphatiques font partie de ce système et y forment des «stations de filtrage». Le nombre de ganglions lymphatiques dans lesquels on trouve des cellules cancéreuses indique dans quelle mesure le cancer s’est déjà propagé.

HER2 / NEU

Il s’agit de l’abréviation de Human Epidermal Growth Factor Receptor 2 – un site d’arrimage particulier pour les facteurs de croissance situés à la surface de la cellule et par le biais duquel la croissance cellulaire peut être stimulée. Un grand nombre de ces récepteurs peuvent aussi se situer sur des cellules normales. Mais certaines cellules cancéreuses forment une quantité particulièrement importante de ces récepteurs, c’est ce qu’on appelle HER2-positif (HER2+).

HORMONOTHÉRAPIE

Il s’agit en fait d’un traitement antihormonal, qui peut stopper ou affaiblir la croissance du cancer quand la tumeur forme de nombreux récepteurs hormonaux, c.-à-d. qu’elle est sensible aux hormones. Ces traitements répriment la production endogène ou diminuent l’efficacité de l’hormone dans l’organisme.

IRM

C’est l’abréviation d’imagerie par résonance magnétique. Cette technique d’imagerie assistée par ordinateur travaille avec de puissants champs magnétiques et peut être utilisée pour examiner les organes internes.

MÉTASTASES

Elles sont parfois aussi appelées tumeurs éloignées de la tumeur initiale. Il s’agit de tumeurs d’apparition récente, généralement de petite taille, qui se développent loin du site de formation initial dans l’organisme.

PROGRESSION

Terme spécialisé indiquant la progression du cancer. Il signifie que la tumeur ou les métastases se sont développées ou que de nouvelles métastases se sont formées.  

PROTOCOLE (SCHÉMA THÉRAPEUTIQUE)

En rapport avec un cancer du sein, ce terme désigne un schéma thérapeutique qui détermine, à quel moment et où, quels traitements doivent être administrés.

RADIOTHÉRAPIE

On utilise des rayons à haute énergie ou des particules ou ions chargés pour bombarder le cancer et tuer les cellules cancéreuses. Il existe maintenant des types de radiothérapie très différents.

RAYONS X

Ils sont utilisés tant à des fins d’analyse, quand il s’agit de faire une radiographie, que thérapeutiques, sous forme d’une radiothérapie.

RÉCEPTEURS HORMONAUX

Site d’arrimage pour les hormones œstrogène et progestérone. Ces récepteurs peuvent se trouver en quantité importante à la surface de cellules cancéreuses. Quand des hormones s’y arriment, cela peut déclencher différents processus à l’intérieur de la cellule, notamment aussi le développement de la tumeur.

RÉCIDIVE

Terme spécialisé indiquant que le cancer réapparaît bien qu’il ait, entretemps, répondu au traitement. Une telle récidive peut survenir des semaines ou des années après un traitement – et ce, au même endroit ou à un autre endroit que précédemment. 

RÉMISSION

C’est quelque chose de positif: cela signifie qu’un traitement est efficace. Quand la tumeur rétrécit avec le traitement administré, on appelle cela une rémission partielle, quand la tumeur rétrécit au point de ne plus être visible à l’aide des techniques d’imagerie, on appelle cela une rémission complète.

SCANNER (CT)

Il s’agit d’un examen assisté par ordinateur réalisé au moyen d’un appareil de radiographie. Il permet d’obtenir une série de radiographies qui peuvent représenter l’intérieur du corps. Il faut parfois injecter un produit de contraste avant l’examen, ce qui permettra de mieux reconnaître les organes et les tissus.

STADE III

Ce stade est souvent aussi qualifié de cancer du sein localement avancé. Ce qui signifie que le cancer du sein n’a pas encore formé de métastases à distance, mais qu’il s’est déjà propagé, par le biais du système lymphatique, dans des ganglions lymphatiques situés à proximité du sein. Une tumeur du sein qui est très volumineuse et difficilement opérable, est également à un stade III. 

STADE IV

Ce stade indique que le cancer du sein se trouve à un stade avancé et qu’il a déjà formé des métastases.

STADES

Le cancer est généralement divisé en stades, allant de I à IV. Le cancer qui est à un stade initial est désigné par de petits chiffres, les cancers avancés sont désignés par des chiffres plus élevés.

TECHNIQUES D’IMAGERIE

Les médecins en ont besoin pour pouvoir se faire une image de l’intérieur de votre corps. Scanner et IRM sont des techniques connues.

TEP

C’est l’abréviation de tomographie par émission de positons. Dans le cadre de cette technique d’imagerie, une substance faiblement radioactive est injectée dans l’organisme dans lequel elle va se répartir. Le rayonnement radioactif est utilisé pour mettre en évidence des irrégularités dans le corps.

TRAITEMENTS PAR ANTICORPS

Il s’agit de médicaments modernes qui sont dirigés contre des structures très spécifiques situées à la surface des cellules cancéreuses. 

ŒSTROGÈNE

Avec la progestérone, c’est l’une des deux hormones sexuelles féminines qui commandent le cycle menstruel.